Laustéloutho, un tour du monde en famille
Laustéloutho, c’est l’histoire d’un rêve, d’une aventure familiale autour du monde pendant un an. A travers ce blog, nous vous ferons partager notre périple d’Est en Ouest, de l’Amérique du Sud à l’Asie en passant par l’Océanie. Un an à la découverte des gens, des villes et campagnes, de leurs histoires. Un an de vie familiale où nous aurons (Lau et Sté) la chance de voir grandir nos enfants (Lou et Tho). Vous l’aurez certainement déjà compris, Laustéloutho c’est Laurence, Stéphan, Louis et Thomas. Bienvenue ……


Accueil
Notre itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos

La carte des lieux visités









Rubriques

01 Qui Sommes Nous
02 Origine du Voyage
03 Itineraire
04 La Preparation
05 Le diabete ... et Alors
06 Perou
07 Bolivie
08 Chili
09 Argentine
10 Nouvelle Zelande
11 Australie
12 Inde
13 Nepal
14 Hong Kong
15 Vietnam
16 Cambodge
17 Malaisie
18 Thailande
19 Singapour
20 Indonesie
21 Liens Utiles et bonnes adresses
22 Remerciements

Menu


29 Mai: Cool aux îles Perhentians, en Malaisie

                                                                    

Avertissement: cet article contient des textes et images déconseillés aux travailleurs assidus que vous êtes. Si vous regardez ce blog au bureau, votre rentabilité risque d’être réduite à néant. On vous aura prévenus.

                                                                               

Nous voulions voir une île en Malaisie où on pourrait faire du snorkeling ou de la plongée. Sur base des guides et forums sur internet, nous avons choisi les îles Perhentians. Après des heures de tentative pour trouver un chalet sur place, nous avons réservé un logement pour une petite semaine sur Besar, une des deux îles Perhentian.

Pour y arriver de Kuala Lumpur, nous avons testé le « jungle train » qui remonte toute la Malaisie jusqu’à Khota Bahru (tout au nord est) ; nous avons réservé et payé nos places par internet, vive la technologie ! Nous avions réservé la meilleure catégorie, avec 2 petits compartiments de 2 personnes, chacun avec deux couchettes et un petit évier. Nous avons reçu chacun un petit snack (biscuit à l’orange, beurk), et une petite bouteille d’eau – quel luxe ! L’air-co soufflait à fond et les petites lampes de chevet étaient cassées. Chaque compartiment avait un écran télé mais le lecteur DVD ne fonctionnait pas non plus. Les enfants étaient tout excités, comme chaque fois qu’on monte dans un train de nuit, et pour les calmer on a regardé un film stocké sur notre PC (quelle bonne inspiration Stephan a eu d’en emporter quelques uns. On n’a pas de DS, mais on a des idées…). On a papoté avec un groupe de français qui venaient à des noces franco-malaisiennes, et qui nous ont raconté le mariage auquel ils ont assisté.

La nuit n’a pas été vraiment reposante, avec un train roulant très lentement sur un trajet très saccadé, et des couvertures de la taille des nains de Blanche-Neige, mais on est arrivé à la gare pas trop fatigués, et avec «seulement» 2h30 de retard. Un taxi nous a ensuite emmenés en 1h20 vers Kuala Besut, où nous avons payé le solde de notre semaine à l’agence de voyage. Le payement comprenait le prix du speedboat, qui nous a emmenés en 30 minutes vers « notre » île, Besar.

L’ile était plus développée que nous l’imaginions, il y avait pas mal de chalets et plusieurs restaurants donnant sur la mer. Ouf, notre chambre était confortable, avec 2 grands lits. A défaut d’être située devant une belle plage, notre grande chambre avait une terrasse donnant sur la mer bleue turquoise. Nous n’avons pas résisté à nous jeter tout de suite dans l’eau transparente pour nous rafraichir. L’eau était comment dire ……chaude (31°) !

A quelques dizaines de mètres sur la droite, nous avons surpris une famille de poissons clowns jouant dans une anémone.  Il y avait aussi quelques autres petits poissons peu farouches. En marchant environ 100 mètres sur la gauche, en face du restaurant « Tuna Bay », l’entrée dans l’eau révèle un superbe massif de corail de toutes les couleurs, quelques anémones et bien sûr tous les poissons qui complètent le tableau : poissons-clowns, poissons perroquets, sergent fisher et bien d’autres. Louis s’en est donné à cœur joie avec son masque et tuba, Thomas a mis une journée à se décider à mettre sa tête dans l’eau avec le masque et tuba. Quand il l’a fait, il a été tout étonné : « On dirait qu’on est dans un aquarium ! ».

 

Tous les jours de la semaine on a fait du snorkeling, Louis à l’aise comme un poisson dans l’eau, Thomas très à l’aise aussi, avec un gilet de sauvetage (il ne sait pas encore nager) en tenant bien la main de Papa ou Maman. On a fait une excursion en bateau pour découvrir d’autres endroits de l’île, ce qui nous a permis de voir une raie, des requins et plein de superbes coraux.

 

Louis a poursuivi et presque touché un petit requin, mais Laurence l’a arrêté car elle avait vu un peu plus loin un plus gros requin, sans doute sa mère, et elle n’avait pas envie que Louis serve de zakouski à la bêbête. On a aussi presque réussi à toucher une grosse tortue, mais la maligne a plongé plus en profondeur pour retrouver un peu de quiétude.

Stephan a fait un baptême de plongée. Ce n’est pas le premier, et il aurait bien fait un PADI, mais les écoles de plongée demandent un certificat médical attestant qu’il pouvait faire de la plongée malgré son diabète, et bien sûr nous n’en avions pas avec nous. Après discussion et accord avec une école, il s’est donc «contenté» de faire deux plongées magnifiques, dont une à 12 mètres de profondeur. Laurence trouvait qu’il y avait tellement à voir juste avec masque et tuba, qu’elle n’a pas été tentée par la plongée.

Nous avons traversé des petites portions de forêts pour rejoindre d’autres plages, et nous y avons croisé des singes aux bouilles rigolotes et des gros lézards. Malheureusement l’appétit des moustiques nous a dissuadés de passer plus de temps dans la forêt.

Notre semaine a été bien occupée aussi par les cours, nous voulons terminer le programme de Louis avant notre retour. A tout ceux qui se demandent où on en est : notre contact à la communauté française de Belgique nous avait dit qu’il y avait 28 semaines de math, mais on vient de réaliser qu’il y en a 35 ! Nous avons donc encore 10 semaines de math (et 3 de français) à faire avant notre retour. On fait donc des math 2h/jour, tous les jours. Et pour ne pas faire trop de différence, Thomas travaille aussi ; il jongle avec les chiffres de 1 à 15 et reconnait pas mal de lettres de l’alphabet.

Nous avons encore passé du temps à prévoir le reste de notre itinéraire (toujours à cause des congés scolaires qui empêchent l’improvisation en Malaisie), donc la semaine s’est déroulée assez vite.

 

Nous avons quitté Besar satisfaits de notre séjour, c’est vraiment un endroit qui mérite de le découvrir. On s’était sentis vraiment en vacances (ne riez pas, un tour du monde ce n’est pas tout à fait des vacances comme on peut l’imaginer). Nous avons ensuite fait le trajet retour comme l’aller : bateau, taxi, et train de nuit pour Kuala Lumpur (aussi réservé par internet).

Cette fois-ci l’étape suivante a été décidée rapidement sur base de notre difficulté à ficeler un itinéraire en Malaisie, et il faut l’avouer aussi, à cause des couts journaliers dans ce pays. De plus, fin mai le calme est revenu en Thaïlande. Nous avons donc réservé un billet « aller » pour Krabi, dans le sud de la Thaïlande, où nous allons rester pendant 3 semaines avant de revenir vers Kuala Lumpur prendre un avion pour Java, début juillet.

PS: Il y a encore d'autres photos dans l'album.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 12:37, le 17/06/2010 dans 17 Malaisie, Pulau Perhentian Kecil
Mots clefs :

18 Mai: la Malaisie - Kuala Lumpur et Melaka

Vu les événements qui se passent en Thailande ces mois d'avril et de mai, nous avons annulé nos plans de visiter la Thailande et qui nous faisaient passer par Bangkok, pour poursuivre par notre étape suivante, la Malaisie.  Voici ce que nous y avons fait.

18 Mai: Kuala Lumpur

Nous avons passé une semaine à Kuala Lumpur ; nous prévoyions de profiter de cette étape pour visiter la ville et se concocter un itinéraire sympa sur la péninsule Malaisienne.

Ceci s’est rapidement transformé en parcours du combattant car nous avons réalisé que le mois de juin n’est pas idéal pour visiter ce pays. On y compte de nombreux longs week-ends et des congés scolaires ce qui fait que tous les hôtels sont pris d’assaut, de même que les trains, bus et avions….difficile dès lors de prévoir des déplacements à 4 en improvisant et en restant dans un budget raisonnable…Nous avons passé plus de trois jours sur internet pour essayer d’organiser nos déplacements, au plus grand bonheur des enfants qui n’avaient qu’une envie; jouer aux légos dans notre grande chambre d’hôtel.

 
 

De notre chambre au 30ème étage, nous avions une vue superbe sur la ville et sur les tours Pétronas.

 

                                                            

 

Nous avons visité les environs des tours et apprécié le parc tout proche, qui comporte une plaine de jeux et une piscine en plein air, avec accès gratuit pour tous. Les enfants Malaisiens s’y donnent à cœur joie quand il ne pleut pas. Eh oui, ici nous avons retrouvé la pluie, et quand il pleut ici, c’est le déluge ; nous avons renvoyé nos vestes en Belgique et acheté un parapluie et des capes en plastique pour les enfants.                 

                                                               

Au cœur des tours Petronas, nous avons passé l’après-midi à parcourir le musée « Petrosains » (devinez qui le sponsorise ?) ; c’est un musée consacré aux sciences et technologies en relation avec le pétrole. Les enfants se sont amusés avec les activités interactives.

 

Nous avons un peu flâné dans le mall sous les tours – ici la carte de crédit chauffe vite, on ne s’est rien acheté !

                                        

                                 

                                         

Nous avons consacré un autre  après-midi à visiter la ville avec les bus « hop-on hop-off », pratique pour tout voir sans trop se fatiguer. Nous avons fait une étape au pied de la KL Tower, d’où on peu voir la ville d’en haut. On n’y est pas montés, vu les prix prohibitifs (et puis on a une super vue de notre chambre d’hotel…) Par contre, au pied de la tour, on a pu explorer à pied une petite forêt tropicale en plein milieu de la ville. Il y a même un groupe de singes très mignons qui se sont laissé approcher de tout près contre quelques miettes ou graines.

                                                                                                  

 

Durant notre séjour à KL, nous avons passé des heures interminables dans les malls tentaculaires à la recherche de masques et tubas en prévision de nos plongées futures. Sur ce coup là, les enfants ont été plus que patients. Dès le retour dans la chambre, ils se sont empressés de les essayer, et de les tester dans la grande piscine de l’hôtel.

                                                                                

 

Après nos aventures dans les malls, pour reposer nos petits pieds, nous avons été voir Shrek en 3D. (Oui, finalement et sans l’avoir planifié, on fait aussi le tour du monde des films en 3D).

Nous avons passé un après-midi à l’Alliance Française, à feuilleter des revues dans la langue de Molière…un moment cool toujours apprécié de toute la famille.

Enfin, nous avons demandé et obtenu nos visas à l’ambassade d’Indonésie en vue de nos dernières étapes du voyage, Java et Bali – mission accomplie en 24 heures sans problèmes (ah, juste un détail, les shorts sont interdits à l’Ambassade, donc Stephan a du attendre dehors, le jour où on les a récupérés. Il n’allait quand même pas se mettre en costume-cravate pour ça ?).

La population de Kuala Lumpur est assez métissée, et en venant du Cambodge on a été surpris de voir différents styles cohabiter; des femmes complètement voilées de noir croisent des asiatiques de l’est en short ou mini-jupes et hauts talons. Dans notre hôtel on avait l’impression d’être de retour en Inde, plus de 90% de la clientèle venant directement de là. Tous ces brassages ethniques étaient très nouveaux pour les enfants qui ont posé pas mal de questions. L’Asie est décidément très grande et très variée, on s’en rend bien compte ici. Sans trop savoir pourquoi cependant, nous ne sommes pas tombés sous le charme de Kuala Lumpur, et l’avons quittée sans nostalgie.

                                           

24 Mai- Melaka

                                                        

A 2h de route de Kuala Lumpur, Melaka est une ancienne ville coloniale qui porte encore des traces de son passé ; les Portuguais, les Hollandais et les Chinois sont passés par ici. Nous avons logé dans une guesthouse au centre de Chinatown, avec ses 3 ruelles au charme historique.

                                          

 

Dès notre descente du bus, Melaka nous a plu ; nous avons pris du plaisir à flâner dans ses ruelles, explorer ses échoppes et ses temples. Le même quartier renferme à la fois un temple chinois, une mosquée, une église, un temple bouddhiste….reflétant la diversité culturelle typique de la Malaisie (bien que la majorité du pays soit musulmane).

                                                                          

 

Il reste de jolies maisons anciennes et l’ensemble du vieux quartier est très calme…calme rompu par le passage de trishaws, sorte de rickshaws équippés d’une sono digne des meilleures boites de nuit, et décorées avec un goût on ne peut plus kitch. Ils ne passent pas inaperçus dans la ville – on nous a dit que la balade était intéressante, mais finalement on ne l’a pas testée.

                                                                    

 

Par contre on a testé la piscine municipale de 50 m en plein air, ça nous a bien rafraichis.                                                                              

                                                        

 

Nous avons visité avec curiosité les temples chinois. Ici comme au Vietnam, les temples contiennent les tablettes représentant les défunts et décrivant leur vie. On nous a montré le rituel de prière chinois...Thomas et Louis l'ont exécuté à la perfection.

 

Nous avons été étonné de découvrir certains articles dans les magasins chinois des environs ; des vêtements, des bijoux, des chaussures, des billets de banque et même des voitures …en carton ou papier. On nous a expliqué que tout ceci était destiné à couvrir les besoins de défunts après leur passage dans l’au-delà.                         

                                                   

 

Nous avons fait un tour hors chinatown, il y a de vieux bâtiments coloniaux, la plupart transformés en musées, que nous n’avons pas visités.                                                

 

Il reste une ancienne muraille en piètre état et des canaux – on se croirait un peu en Hollande (il y a même un petit moulin décoratif).

 

Dans la rivière on a surpris un gros lézard qui nageait, il mesurait plus de 60 cm ! On n’ose pas imaginer les « monstres » que les forêts Malaisiennes doivent renfermer.                                 

                                                                   

 

Dans le centre historique de Melaka, la butte comporte une vieille église en ruine qui comporte encore des pierres tombales de nobles Hollandais. Louis a bien aimé l’ambiance « pirates » avec les têtes de mort gravées sur les pierres, ainsi que les textes en Latin.

 

Le 27 mai au soir, les bouddhistes fêtaient la fête de Wesak qui célèbre les trois anniversaires de Bouddha : sa naissance, son illumination et son décès. C’est une fête très important pour les bouddhistes. On a pu assister à un immense défilé des corporations bouddhistes dans la ville, chacune avec un char de procession et dessus, des bouddhas et selon les chars, des enfants, des moines, des danseurs, des dragons…Parfois il y a un groupe musical.                                          

                                                       

 

Sur le temps du défilé, qui a duré une heure, les enfants ont reçu assez de bonbons pour se remplir toutes les poches.                                                         

 

Durant ces journées à Melaka, nous avons dégusté les spécialités locales dans un petit resto tenu par un couple adorable; le plus mémorable étant un dessert contenant des copeaux de glace, des haricots rouges, du sucre de coco, du lait de coco, des « pâtes » vertes à base de plantes, et d’autres ingrédients dont on n’a pas compris l’origine.                                                                       

 

Nous avons aussi partagé des repas avec quelques voyageurs Français au long cours, qui trouvent notre aventure en famille géniale et à qui on semble donner des idées pour le futur. On s’est échangé des impressions sur nos voyages respectifs. Au bout de 4 nuits, nous avons dû quitter Melaka faute de logement décent à prix acceptable – retour à Kuala Lumpur pour 1 nuit de transit, avant de prendre le train pour le Nord-Est de la Malaisie : Khota Bharu sera notre porte d’accès pour les îles Perhentians.


Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 18:58, le 11/06/2010 dans 17 Malaisie, Kuala Lumpur
Mots clefs :